Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Bagnolet en Vert- L'Ecologie à Bagnolet
  • : Ce blog de Bagnolet en Vert- L'Ecologie à Bagnolet est à votre disposition pour vous informer quotidiennement de l'écologie politique et du travail de Pierre MATHON et d'Hélène ZANIER et de leurs amis.
  • Contact

L'éditorial du blog

planete_bleur_belle_fond_vert.jpg                                                           

Ce blog «Bagnolet en Vert» est le blog d’Hélène Zanier, de Pierre Mathon et de leurs amiEs. Aujourd’hui militantEs associati -fs –ves (à « Bagnolet Ecologie » et Environnement 93, Jardins partagés, « l’Association des Bagnoletais contre la Dette », Romeurope, RESF, Russie-Libertés, Murs-À-Pêches, etc.), après avoir été élus (régionaux, municipaux) et responsables du parti Les Verts, nous entendons contribuer à l’avancée des idées et des projets écologistes.

Penser et agir, globalement et localement, telle est la devise de notre blog écolo,  Vert et ouvert, militant et d’éducation populaire, libre, bagnoletais, intercommunal et planétaire.

Hélène Zanier et Pierre Mathon

Recherche

En Vert et avec tous !

Vous pouvez compter sur 

Pierre MATHON
et toute l'équipe de
BAGNOLET EN VERT


* pour l’environnement et le développement durable, 
* pour la démocratie, la citoyenneté et la laïcité,
 
* pour la solidarité et l’égalité des droits, 
* pour l’école, l’éducation et la culture, 
* pour un urbanisme de qualité

 
En Vert et avec tous                                            

AGENDA

BONNE ANNEE 2015 !

 

Mardi 3 février à 20h30 conseil de quartier de la Dhuys à l'école Joliot-Curie

 

Mercredi 4 février à 19h atelier participatif sur la ZAC Benoit Hure : les espaces extérieurs  et l'occupation de la mairie historique

 

Jeudi 5 février 19h30 salle P et M Curie conseil de quartier des Malassis

 

PETITIONS

Réaction aux propos intégristes d'un élu de la majorité municipale de Bagnolet : pour le droit des femmes à disposer de leur corps

https://secure.avaaz.org/fr/petition/Le_maire_de_Bagnolet_defense_du_droit_des_femmes_a_disposer_de_leur_corps/?sMpnibb

 

« Monsieur le Maire de Bagnolet: Nous vous appelons à créer une maison de quartier et citoyenne dans le quartier de la Dhuys»

http://www.avaaz.org/fr/petition/Monsieur_le_Maire_de_Bagnolet_Nous_vous_appelons_a_creer_une_maison_de_quartier_et_citoyenne/?tUmsDgb

 

Pour que cesse l'acharnement juridique contre la confédération paysanne
 
http://www.cyberacteurs.org/cyberactions/stop-acharnement-conf-865.html

 



 

 

 

 

 

 

 


 

17 juillet 2017 1 17 /07 /juillet /2017 09:16
FNE et la comptabilité carbone des forêts dans l'UE

Un communiqué du 12 juillet de France Nature Environnement :

« Climat : l'UE en bonne voie sur la comptabilité carbone des forêts

Le 11 juillet, les eurodéputés de la commission environnement ont voté le règlement européen sur la comptabilité carbone des terres forestières (LULUCF[1]), qui a pour objectif de comptabiliser les absorptions et émissions de CO2 dans l’atmosphère provenant entre autres de la gestion des forêts. France Nature Environnement salue ce vote, qui permet de conforter de belles avancées et reflète l’engagement de l’Union Européenne dans l’Accord de Paris et la lutte contre le réchauffement climatique. Toutefois, les discussions vont durer encore plusieurs mois et des inquiétudes demeurent… Explications.

Le puits de carbone forestier, crucial pour maintenir l’augmentation des températures sous les 2 degrés

Pour limiter le réchauffement en dessous des 2°C voire 1,5°C, comme l’Union Européenne s’y est engagée en ratifiant l’Accord de Paris en décembre 2015, il est nécessaire de réduire dès aujourd’hui les émissions de CO2 et de renforcer les puits de carbone. Le stockage du carbone en forêt, dans les arbres et le sol, constituent le premier puits de carbone terrestre : chaque année, les forêts françaises absorbent ainsi l’équivalent de 12% des émissions de CO2 de la France.

Or, selon les données publiées par la Commission Européenne, le puits de carbone forestier de l'UE diminuera au cours des prochaines décennies, principalement en raison d'une augmentation de la récolte de bois face à la demande accrue en bioénergie…

Un vote qui marque la reconnaissance du rôle des forêts dans la lutte contre le changement climatique

En indiquant que les Etat membres devaient avoir comme objectifs que leurs absorptions soient supérieures à leurs émissions de CO2 à partir de 2030, et en prévoyant un alignement des objectifs du Règlement européen avec ceux de l’Accord de Paris (qui prévoit de maintenir ou renforcer les puits de carbone marins et terrestres), l’Union Européenne montre sa volonté de s’inscrire comme un leader du climat à l’échelle de la planète. Mais des doutes importants demeurent… Car le règlement LULUCF doit permettre de comptabiliser les émissions et les absorptions de CO2, notamment celles des forêts. Les pays dont le bilan forestier est positif (plus d’absorption que d’émissions) se voient accorder des crédits carbone (qui pourront servir à compenser des émissions dans d’autres secteurs). Au contraire, ceux dont le bilan forestier est négatif (plus d’émissions que d’absorption) se voient attribuer des débits, c’est-à-dire des « malus » qu’ils devront compenser.

Or, pour établir cette comptabilité, la Commission européenne souhaite procéder par comparaison, en évaluant le niveau de récolte actuel par rapport à une « référence historique » (niveau de référence). Le problème ? Plusieurs pays, dont la France, ont prévu d’intensifier leur récolte de bois dans les prochaines années. L’augmentation des récoltes diminuant mathématiquement le stockage carbone en forêt (moins d’absorption de CO2), avec la comptabilité proposée dans le règlement, ces pays se verraient imposer de nombreux débits.

 Si le vote d’hier a confirmé cette option de calcul par rapport à un niveau de référence, les discussions se poursuivent jusqu’à l’automne et les inquiétudes demeurent pour France Nature Environnement sur ce point angulaire majeur, qui pourrait être rejeté par les Etats prévoyant une intensification de leur récolte. Pourtant, les débits occasionnés par une augmentation des récoltes pourraient être compensés : en adoptant des mesures adaptées, il est tout à fait possible de contrebalancer immédiatement l’effet négatif des coupes bois par une sylviculture adaptée, protégeant les forêts en place et stockage long du carbone dans le bois sorti des forêts (économie circulaire, bois dans la construction)[2].

Pour Hervé Le Bouler, responsable des questions forestières de France Nature Environnement« le signal envoyé par le vote des parlementaires de la commission environnement est positif et montre la volonté de l’UE de se positionner comme leader sur les questions climatiques, mais rien n’est encore acté. C’est aujourd’hui qu’il faut renforcer le stockage de carbone en forêt ! Les objectifs français de récolte de bois ne doivent pas être un frein à la mise en œuvre d’un objectif européen ambitieux en matière de Climat ». Comme l’a dit Nicolas Hulot lors de la conférence de presse pour la présentation du plan climat : « si vous avez un plan forêt digne de ce nom, vous pouvez faire en sorte d’utiliser la forêt dans le stockage du CO2 ».

 


 [1] LULUCF : Land use, land-use change and forestry. En Français, UTCATF : Utilisation des terres, changement d’affectation des terres et foresterie.

 [2] Communiqué de presse FNE : Carbone et exploitation des forêts : La France veut couper plus et séquestrer moins… en toute discrétion ! »

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Bagnolet en Vert - dans Environnement 93 FNE
commenter cet article

commentaires