Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Bagnolet en Vert- L'Ecologie à Bagnolet
  • : Ce blog de Bagnolet en Vert- L'Ecologie à Bagnolet est à votre disposition pour vous informer quotidiennement de l'écologie politique et du travail de Pierre MATHON et d'Hélène ZANIER et de leurs amis.
  • Contact

L'éditorial du blog

planete_bleur_belle_fond_vert.jpg                                                           

Ce blog «Bagnolet en Vert» est le blog d’Hélène Zanier, de Pierre Mathon et de leurs amiEs. Aujourd’hui militantEs associati -fs –ves (à « Bagnolet Ecologie » et Environnement 93, Jardins partagés, « l’Association des Bagnoletais contre la Dette », Romeurope, RESF, Russie-Libertés, Murs-À-Pêches, etc.), après avoir été élus (régionaux, municipaux) et responsables du parti Les Verts, nous entendons contribuer à l’avancée des idées et des projets écologistes.

Penser et agir, globalement et localement, telle est la devise de notre blog écolo,  Vert et ouvert, militant et d’éducation populaire, libre, bagnoletais, intercommunal et planétaire.

Hélène Zanier et Pierre Mathon

Recherche

En Vert et avec tous !

Vous pouvez compter sur 

Pierre MATHON
et toute l'équipe de
BAGNOLET EN VERT


* pour l’environnement et le développement durable, 
* pour la démocratie, la citoyenneté et la laïcité,
 
* pour la solidarité et l’égalité des droits, 
* pour l’école, l’éducation et la culture, 
* pour un urbanisme de qualité

 
En Vert et avec tous                                            

AGENDA

BONNE ANNEE 2015 !

 

Mardi 3 février à 20h30 conseil de quartier de la Dhuys à l'école Joliot-Curie

 

Mercredi 4 février à 19h atelier participatif sur la ZAC Benoit Hure : les espaces extérieurs  et l'occupation de la mairie historique

 

Jeudi 5 février 19h30 salle P et M Curie conseil de quartier des Malassis

 

PETITIONS

Réaction aux propos intégristes d'un élu de la majorité municipale de Bagnolet : pour le droit des femmes à disposer de leur corps

https://secure.avaaz.org/fr/petition/Le_maire_de_Bagnolet_defense_du_droit_des_femmes_a_disposer_de_leur_corps/?sMpnibb

 

« Monsieur le Maire de Bagnolet: Nous vous appelons à créer une maison de quartier et citoyenne dans le quartier de la Dhuys»

http://www.avaaz.org/fr/petition/Monsieur_le_Maire_de_Bagnolet_Nous_vous_appelons_a_creer_une_maison_de_quartier_et_citoyenne/?tUmsDgb

 

Pour que cesse l'acharnement juridique contre la confédération paysanne
 
http://www.cyberacteurs.org/cyberactions/stop-acharnement-conf-865.html

 



 

 

 

 

 

 

 


 

7 avril 2017 5 07 /04 /avril /2017 07:54
Sécu rue de la Barre à Bagnolet : agacement des usagers et projet immobilier

Le Parisien se fait l'écho des « agacements » justifiés des usagers du centre de la sécurité sociale de la rue de la Barre à Bagnolet. Il rappelle certaines prises de position de la municipalité actuelle et de l'opposition. Il confirme qu'un projet immobilier (qui nous avait été caché par la mairie actuelle) existe sur le site et qu'il est l'objet de discussions entre la sécu qui veut vendre ses « bijoux de famille » et la mairie actuelle, qui, après s'être doté d'un règlement d'urbanisme autorisant la construction à cet endroit, s'efforce d'en réduire la densité pour ne pas choquer les BagnoletaisES. Belle incohérence de la municipalité … pour ne pas dire plus !

C'est l
'occasion pour nous de rappeler que la majorité municipale actuelle a repoussé en décembre 2015 un amendement au PLU rédigé par les associations (dont Bagnolet Écologie) et les éluEs d'opposition de gauche rendant inconstructible la parcelle de la sécu et bloquant ainsi tout projet immobilier.

« Lu dans le Parisien.fr ce 6 avril 2017 :


« Bagnolet : les fermetures inopinées de l’assurance maladie agacent les assurés


Difficile de s’y retrouver. Ce mardi, le site Internet de l’assurance maladie, celui recensant les heures d’ouverture des services publics et les indications affichées sur place donnent trois informations différentes concernant les horaires de l’antenne de la Caisse primaire de l’assurance maladie (CPAM) de Bagnolet. Deux fois sur trois, les lieux sont donnés ouverts mais ils sont bel et bien fermés. « C’est toujours comme ça, ce n’est pas normal », soupire Mamadou, un habitant qui a découvert le rideau de fer baissé.

Après s’être mobilisés, en 2015, pour que leur centre ne ferme pas, les habitants trouvent désormais régulièrement porte close. Une situation qu’ont dénoncée, début mars, les élus d’opposition PCF, dans un courrier à la CPAM, puis le maire (PS). Tony di Martino y fait part du « désappointement des administrés devant les horaires d’ouverture de l’antenne de Bagnolet. Celles-ci semblent peu lisibles et en forte réduction. » Car cela peut avoir des conséquences concrètes sur le parcours de soins de certains assurés : « Début décembre, j’ai voulu déposer un arrêt maladie mais il y avait un mot indiquant une fermeture exceptionnelle. Du coup, j’avais envoyé les documents par courrier mais je n’ai pas été remboursée donc je ne sais même pas s’ils l’ont bien reçu », raconte une jeune femme, désemparée.

 

A la CPAM de Seine-Saint-Denis, on reconnaît des « difficultés d’ouverture » début 2017. « Nous avons eu des problèmes de gestion du personnel qui nous ont amenés à fermer de manière inopinée, explique-t-on à la direction. On a recruté des personnels qui sont partis en formation. » Mais les assurés, dit-elle, ne se retrouvent jamais sans information : « Si nous avons des personnes malades et un absentéisme trop important pour ouvrir l’agence, un cadre se déplace pour l’écrire sur place. » Elle estime à « neuf ou dix jours, congés compris » les jours de fermeture au premier trimestre. « On regarde d’abord si une agence proche peut venir faire de l’entraide. La fermeture, c’est le dernier recours. »

Quant aux craintes de voir le centre définitivement fermé, notamment relayées par les élus PCF, elles sont balayées par la direction de la CPAM. « Nous avons le projet de rester à Bagnolet. La mairie a entre les mains un programme immobilier que nous attendons. » Le « programme immobilier » en question, toujours sur la place du 18-novembre-1911, est jugé « trop dense » par la ville. « Des discussions sont en cours pour dédensifier », précise la municipalité, expliquant que cet immeuble devra comprendre une Maison des services publics. Et la CPAM, sauf imprévu, y trouvera toute sa place.

Deux centres sur cinq, à l’avenir incertain, sont restés ouverts

A l’été 2015, la Caisse primaire d’assurance maladie (CPAM) présentait la nouvelle cartographie de sa présence en Seine-Saint-Denis. Sur 33 points d’accueil, 11 étaient promis à la fermeture et cinq étaient dits « en période de transition », avec un avenir incertain. Deux ans plus tard, Drancy et Neuilly-sur-Marne ont effectivement fermé leurs portes. A Villetaneuse, une permanence d’accueil se tient trois matinées et un après-midi par semaine. Seules les agences Bagnolet et des Lilas sont restées ouvertes. « Nous centralisons nos forces pour améliorer la qualité de l’accueil », précise-t-on à la direction de la CPAM, citant le projet de rénover l’ensemble des sites et des « nouvelles modalités d’accueil plus modernes avec des espaces conseils destinés aux publics les plus fragiles ». Douze agences ont été rénovées et trois sont en cours de travaux.

  leparisien.fr »

Partager cet article

Repost 0
Published by Bagnolet en Vert - dans Centre ville de Bagnolet
commenter cet article

commentaires