Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Bagnolet en Vert- L'Ecologie à Bagnolet
  • : Ce blog de Bagnolet en Vert- L'Ecologie à Bagnolet est à votre disposition pour vous informer quotidiennement de l'écologie politique et du travail de Pierre MATHON et d'Hélène ZANIER et de leurs amis.
  • Contact

L'éditorial du blog

planete_bleur_belle_fond_vert.jpg                                                           

Ce blog «Bagnolet en Vert» est le blog d’Hélène Zanier, de Pierre Mathon et de leurs amiEs. Aujourd’hui militantEs associati -fs –ves (à « Bagnolet Ecologie » et Environnement 93, Jardins partagés, « l’Association des Bagnoletais contre la Dette », Romeurope, RESF, Russie-Libertés, Murs-À-Pêches, etc.), après avoir été élus (régionaux, municipaux) et responsables du parti Les Verts, nous entendons contribuer à l’avancée des idées et des projets écologistes.

Penser et agir, globalement et localement, telle est la devise de notre blog écolo,  Vert et ouvert, militant et d’éducation populaire, libre, bagnoletais, intercommunal et planétaire.

Hélène Zanier et Pierre Mathon

Recherche

En Vert et avec tous !

Vous pouvez compter sur 

Pierre MATHON
et toute l'équipe de
BAGNOLET EN VERT


* pour l’environnement et le développement durable, 
* pour la démocratie, la citoyenneté et la laïcité,
 
* pour la solidarité et l’égalité des droits, 
* pour l’école, l’éducation et la culture, 
* pour un urbanisme de qualité

 
En Vert et avec tous                                            

AGENDA

BONNE ANNEE 2015 !

 

Mardi 3 février à 20h30 conseil de quartier de la Dhuys à l'école Joliot-Curie

 

Mercredi 4 février à 19h atelier participatif sur la ZAC Benoit Hure : les espaces extérieurs  et l'occupation de la mairie historique

 

Jeudi 5 février 19h30 salle P et M Curie conseil de quartier des Malassis

 

PETITIONS

Réaction aux propos intégristes d'un élu de la majorité municipale de Bagnolet : pour le droit des femmes à disposer de leur corps

https://secure.avaaz.org/fr/petition/Le_maire_de_Bagnolet_defense_du_droit_des_femmes_a_disposer_de_leur_corps/?sMpnibb

 

« Monsieur le Maire de Bagnolet: Nous vous appelons à créer une maison de quartier et citoyenne dans le quartier de la Dhuys»

http://www.avaaz.org/fr/petition/Monsieur_le_Maire_de_Bagnolet_Nous_vous_appelons_a_creer_une_maison_de_quartier_et_citoyenne/?tUmsDgb

 

Pour que cesse l'acharnement juridique contre la confédération paysanne
 
http://www.cyberacteurs.org/cyberactions/stop-acharnement-conf-865.html

 



 

 

 

 

 

 

 


 

28 mars 2017 2 28 /03 /mars /2017 20:57
La hausse des impôts et l'austérité à Bagnolet, c'est dans Le Parisien

L'article du parisien.fr du 28 mars 2017 avec nos commentaires ;

« Bagnolet : pourquoi les impôts locaux vont augmenter de 13 %

Chaque année, les finances de Bagnolet, une des communes les plus endettées de France avec 3 600 € de dette par habitant, sont scrutées à la loupe. 2017 ne fait pas exception, d’autant plus que la municipalité a annoncé une hausse des impôts locaux de 13 %. Elle devrait être entérinée, ce mercredi à 19 h 30, en conseil municipal. Le maire (PS) Tony di Martino revient sur les contraintes qui l’ont poussé à demander cet « effort » à la population. (Après avoir tenté de lui faire croire pendant 3 ans que les problèmes étaient en voie de solution. Ndlr)

Une dette toujours plus importante. Cela a été dit et redit : en 2014, la nouvelle majorité a trouvé pas mal de poussière sous le tapis. « L’extension de l’hôtel de ville et l’école Joliot-Curie n’avaient pas été entièrement payées », rappelle celui qui lui a succédé. La vente d’un gymnase, censée rapporter 12 M€, ne s’est jamais faite mais cette somme a tout de même été dépensée. Conséquence : « On a continué à emprunter pour financer l’investissement et pour régler ces factures en souffrance », explique-t-on en mairie . La dette s’élevait à 113 M€ en avril 2014 et à 138 M€ début 2017 (Ça c'est vrai ! Ndlr). Mais les emprunts toxiques ont été renégociés et « sécurisés » (Ça c'est vrai et c'est bien. Ndlr).

Ex-premier adjoint de Marc Everbecq, l’élu d’opposition PCF Laurent Jamet ne nie pas « le passif » (À sa décharge, ils sont un certain nombre à être entrés dans une quasi-opposition à 2 ans de la fin du mandat ...Ndlr) mais considère que « cet argument commence à dater. Il y a d’autres choses que le passif qui justifient la situation. » La baisse des dotations de l’Etat en fait, selon lui, partie. « On n’a pas été aidés par le gouvernement », commente lui aussi le maire. (Les baisses des dotations de fonctionnement aux communes ont été considérables, mais dans Le Parisien, le maire actuel ne cherche pas à se faire passer pour un frondeur comme dans les réunions de Bagnolet : qu'ils assument ! Ndlr)

Place à l’investissement. « Maintenant, on prépare l’avenir et donc on réinvestit », promet Tony di Martino. (Avec quoi … ? Ndlr) Reconstruction de l’école Jules-Ferry, deux nouvelles crèches à la Noue et aux Malassis, réfection de huit kilomètres de voirie… « Pour préparer tout cela, on est contraints d’augmenter les impôts », justifie le maire. « Ça va être la double peine puisqu’on parle aussi de réduire des services à la population », considère Jean-Claude Oliva, élu EELV.

Un plan d’économies à la mairie. La population n’est pas la seule à devoir faire un effort. « En parallèle, nous engageons un plan de réduction de notre train de vie », explique Tony di Martino. Et de citer notamment le non-remplacement de 17 départs en retraite et l’écrêtement du régime indemnitaire à partir du 11e jour d’absence. Cette décision n’est pas passée inaperçue chez les agents communaux qui, pour certains, ont fait grève la semaine passée, à l’appel de la CGT.

« Et la masse salariale augmente encore alors que l’audit de 2014 (NDLR : sur les finances) recommandait le contraire », déplore l’opposant LR Jacques Nio. « Oui, on a recruté parce qu’on n’avait pas de cadres, explique Tony di Martino (La municipalité se contente depuis 3 ans d'affirmations générales, sans fournir les détails des 89 embauches. Ndlr). Une ville qui compte 1 250 postes, sans DRH, je ne sais pas faire. »

  leparisien.fr »

Bref, nous avons affaire à une municipalité qui a poursuivi l'aventurisme immobilier et financier de la précédente et qui nous serinait des paroles lénifiantes. Avec en prime un double-langage : on dénonce la baisse des dotations aux communes à Bagnolet, mais on soutient quand même le gouvernement ps qui les baisse.

Pierre Mathon

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Bagnolet en Vert - dans Municipalité 2014-2015
commenter cet article

commentaires

eric taton 29/03/2017 19:42

Est ensemble pèse surtout par le fait que la dette communale n'a pas été reprise avec les activités, dont si on baisse de 5% un budget de 100, cela fait moins que sur un budget de 200. Est ensemble doit être dissout, le Grand Paris aussi.
L'ANRU a été une erreur. Et maintenant, il faut payer. Les contribuables payent, les usagers doivent apporter aussi leur part et les services doivent être réduits. C'est en baissant les dépenses et augmentant les recettes qu'on s'en sortira. Ceux qui disent le contraire mentent.

Jean-Marc 29/03/2017 00:23

Et ce que pompe Est Ensemble, qui devait nous faire faire des économies, et qui ne fait qu'augmenter les coûts sans que rien ne soit amélioré, ça ne pèserait pas un peu (beaucoup) aussi dans la balance ?