Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Bagnolet en Vert- L'Ecologie à Bagnolet
  • : Ce blog de Bagnolet en Vert- L'Ecologie à Bagnolet est à votre disposition pour vous informer quotidiennement de l'écologie politique et du travail de Pierre MATHON et d'Hélène ZANIER et de leurs amis.
  • Contact

L'éditorial du blog

planete_bleur_belle_fond_vert.jpg                                                           

Ce blog «Bagnolet en Vert» est le blog d’Hélène Zanier, de Pierre Mathon et de leurs amiEs. Aujourd’hui militantEs associati -fs –ves (à « Bagnolet Ecologie » et Environnement 93, Jardins partagés, « l’Association des Bagnoletais contre la Dette », Romeurope, RESF, Russie-Libertés, Murs-À-Pêches, etc.), après avoir été élus (régionaux, municipaux) et responsables du parti Les Verts, nous entendons contribuer à l’avancée des idées et des projets écologistes.

Penser et agir, globalement et localement, telle est la devise de notre blog écolo,  Vert et ouvert, militant et d’éducation populaire, libre, bagnoletais, intercommunal et planétaire.

Hélène Zanier et Pierre Mathon

Recherche

En Vert et avec tous !

Vous pouvez compter sur 

Pierre MATHON
et toute l'équipe de
BAGNOLET EN VERT


* pour l’environnement et le développement durable, 
* pour la démocratie, la citoyenneté et la laïcité,
 
* pour la solidarité et l’égalité des droits, 
* pour l’école, l’éducation et la culture, 
* pour un urbanisme de qualité

 
En Vert et avec tous                                            

AGENDA

BONNE ANNEE 2015 !

 

Mardi 3 février à 20h30 conseil de quartier de la Dhuys à l'école Joliot-Curie

 

Mercredi 4 février à 19h atelier participatif sur la ZAC Benoit Hure : les espaces extérieurs  et l'occupation de la mairie historique

 

Jeudi 5 février 19h30 salle P et M Curie conseil de quartier des Malassis

 

PETITIONS

Réaction aux propos intégristes d'un élu de la majorité municipale de Bagnolet : pour le droit des femmes à disposer de leur corps

https://secure.avaaz.org/fr/petition/Le_maire_de_Bagnolet_defense_du_droit_des_femmes_a_disposer_de_leur_corps/?sMpnibb

 

« Monsieur le Maire de Bagnolet: Nous vous appelons à créer une maison de quartier et citoyenne dans le quartier de la Dhuys»

http://www.avaaz.org/fr/petition/Monsieur_le_Maire_de_Bagnolet_Nous_vous_appelons_a_creer_une_maison_de_quartier_et_citoyenne/?tUmsDgb

 

Pour que cesse l'acharnement juridique contre la confédération paysanne
 
http://www.cyberacteurs.org/cyberactions/stop-acharnement-conf-865.html

 



 

 

 

 

 

 

 


 

20 mars 2017 1 20 /03 /mars /2017 07:36
Incidents au conseil municipal de Bagnolet du 2 mars : communiqué du maire et commentaires

Le maire actuel de Bagnolet a fait ce 14 mars 2017 un communiqué suite aux incidents survenus lors du conseil municipal du 2 mars. Nous le publions sur ce blog, comme nous avons publié un bref compte-rendu de la séance*, le film vidéo de Marilou Brossier** et le courrier de l’association « Citoyenneté en actes »*** , avec nos commentaires à la suite :

« Suite aux agitations survenues lors de la séance du Conseil municipal du 2 mars 2017, il convient de rappeler les règles qui régissent le principe des interventions publiques. Elles sont consacrées à l’article 8 du Règlement intérieur du Conseil municipal. En vertu de celui-ci : « Pour être recevable, toute demande d’intervention doit avoir été formulée par écrit précisant l’objet de l’intervention et communiquée au maire, au minimum 48 heures avant la séance. L’assemblée sur proposition du maire ou à la demande du tiers de ses membres, peut par vote à main levée, suspendre la séance pour permettre l’intervention du public. Les demandes systématiques ou manifestement abusives sont irrecevables. La durée d’une intervention ne peut excéder dix minutes, sauf accord exprès du Conseil municipal ».

Le Maire et la Municipalité rappellent leur attachement tant au principe des interventions publiques qu’aux règles qui le régissent.

Placer la parole de citoyens non élus au coeur de cet espace traduit la volonté de permettre et favoriser la vitalité du débat démocratique. Non pas pour être dans l’air du temps, non pas pour suivre je ne sais quelle mode… mais pour placer le citoyen au coeur de nos instances. Pour renouer quelques-uns des « fils », qui relient les citoyens bagnoletais à leurs représentants.

Cette exigence nous devons y répondre de façon réfléchie.

La prise de parole de citoyens non élus, au sein de cette assemblée, ne doit pas entrainer l’affaiblissement de nos instances démocratiques.

Cette exigence doit être au contraire un vecteur de confiance. La garantie d’un débat éclairé, respectueux, réfléchi, entre les représentants du peuple, guidés par leurs convictions et le sens de l’intérêt général. Voilà pourquoi, à l’occasion de la prochaine conférence des Présidents des groupes politiques qui siègent au Conseil municipal, je réaffirmerai ma détermination à tenir ces deux exigences, à trouver l’équilibre entre le principe d’intervention du public et l’attachement au fonctionnement serein de nos assemblées démocratiques.

On l’aura compris : l’intervention du public est un principe qui doit être appliqué de manière exigeante. Mais comme tout principe, il ne peut pas être sans limite. »

Notre commentaire :

Lorsque l’association « Bagnolet Écologie » demande la parole  lors d'une interruption de séance du conseil municipal, c'est toujours dans le respect des points à l'ordre du jour.

Il est à noter que le communiqué du maire actuel ne cite pas les personnes à l'origine des troubles.

Nous le ferons donc. Il s’agit de : 1-M. Brakni, qui a demandé la parole pour une chose et a parlé d'autre chose (!) de surcroît très agressivement, 2-M. Bénaïssa ancien adjoint ainsi que M. Everbecq ex-maire, qui sont intervenus intempestivement et agressivement au cours de l'intervention du conseiller délégué O. Taravella, mais aussi 3-M. Nio, conseiller municipal LR qui a perturbé l'intervention, du public, de Didier Idjadi, ex-adjoint au maire.

Il s’agit donc du comportement indigne de quatre personnes précises (MM. Brakni, Bénaïssa, Everbecq et Nio) et cela n’a rien à voir ni avec « les citoyens » en général, ni avec  le droit démocratique acquis permettant aux citoyenNEs de s’exprimer du public lors d’une interruption du conseil municipal.

On peut par ailleurs s’étonner que, contrairement à ce qui se passait - en particulier au début de la mise en place de ce droit démocratique en 2001-2007-, aucun conseiller municipal de l’opposition ne s’exprime – ni même ne demande la parole - pour répondre aux citoyens. Preuve s’il en est à la fois des méthodes à l’œuvre et des manquements des conseillers municipaux vis-à-vis de leur rôle …

Enfin, chacun a noté la faiblesse des réactions du maire actuel lors de l’intervention islamiste de Y. Brakni, faiblesse que nous ne pouvons faire autrement que de la mettre en relation avec l’épisode -peu glorieux – des propos anti-droit-à-l’avortement – et des suites - de J. Parat, membre-  à l’époque - de « dynamique » « citoyenne » et de l’exécutif municipal ps

Pierre Mathon

 

* http://lesvertsbagnolet.over-blog.com/2017/03/au-conseil-municipal-de-bagnolet-ce-jeudi-2-mars.html

** http://lesvertsbagnolet.over-blog.com/2017/03/un-islamiste-a-l-oeuvre-une-video-de-marilou-brossier.html

*** http://lesvertsbagnolet.over-blog.com/2017/03/demande-de-sanction-de-citoyennete-en-actes-contre-un-islamiste.html »

Partager cet article

Repost 0
Published by Bagnolet en Vert - dans Municipalité 2014-2015
commenter cet article

commentaires

LEON 20/03/2017 18:27

Pourquoi ne pas mentionner le courrier des élus du BIC ?
Les lecteurs du blog apprécieront l'impartialité toute partielle de ce blog ! Mais soit !

Le voici :

Conseil municipal de Bagnolet

Après les incidents au conseil municipal,
les élus du BIC s’adressent au maire


À la suite du conseil municipal du 2 mars 2017, et des événements graves qui l’ont gravement perturbé, les élus de Bagnolet Initiatives Citoyennes ont souhaité réagir.

Ils ont écrit le courrier suivant au maire de Bagnolet….






Monsieur le Maire,
À deux reprises au cours de la séance du conseil municipal du jeudi 2 mars, des interventions intempestives ont troublé les travaux de l’assemblée. La parole a été prise de force dans le public, des propos hors de l’ordre du jour ont été proférés avec véhémence, de sorte que les débats n’ont pas pu se poursuivre dans le calme et la sérénité indispensables à cette instance de la République.
Avec vous, nous le déplorons et vous demandons instamment de faire appliquer la loi ainsi que les articles 6 et 8 du règlement intérieur qui précisent que le public n’est pas autorisé à participer aux débats du conseil municipal.
Dans le cadre de vos attributions, nous vous serions reconnaissants d’agir désormais pour que de telles prises de parole ne soient plus tolérées et que de tels événements ne puissent se reproduire.
Nous vous suggérons d’en faire part à nos collègues des autres groupes et à tous les conseillers municipaux, afin qu’ils y contribuent et soient solidaires de ces dispositions. Nous vous proposons d’ailleurs qu’un échange ait lieu lors de la prochaine conférence des présidents sur le sujet.
Nous vous demandons, par ailleurs, d’être aussi attentif aux demandes de prise de paroles des conseillers municipaux, en préservant au mieux l’équilibre du temps de parole accordé à chacun.
En vous remerciant de l’attention que vous accorderez à cette démarche, nous vous prions, avec notre respect, d'agréer, Monsieur le Maire, l'expression de nos salutations citoyennes.
>>>>>>>>>>>>
Le 10 mars 2017

Bagnolet en Vert 20/03/2017 19:38

Cher Michel,
Pour que nous puissions mentionner ce courrier encore eût-il fallu que nous en ayons été informéEs ... Par ailleurs pourquoi et comment ce blog, fruit d'une initiative personnelle et citoyenne, se réclamerait-il de l' "impartialité" dont tu te gargarises ?
Pierre Mathon