Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Bagnolet en Vert- L'Ecologie à Bagnolet
  • : Ce blog de Bagnolet en Vert- L'Ecologie à Bagnolet est à votre disposition pour vous informer quotidiennement de l'écologie politique et du travail de Pierre MATHON et d'Hélène ZANIER et de leurs amis.
  • Contact

L'éditorial du blog

planete_bleur_belle_fond_vert.jpg                                                           

Ce blog «Bagnolet en Vert» est le blog d’Hélène Zanier, de Pierre Mathon et de leurs amiEs. Aujourd’hui militantEs associati -fs –ves (à « Bagnolet Ecologie » et Environnement 93, Jardins partagés, « l’Association des Bagnoletais contre la Dette », Romeurope, RESF, Russie-Libertés, Murs-À-Pêches, etc.), après avoir été élus (régionaux, municipaux) et responsables du parti Les Verts, nous entendons contribuer à l’avancée des idées et des projets écologistes.

Penser et agir, globalement et localement, telle est la devise de notre blog écolo,  Vert et ouvert, militant et d’éducation populaire, libre, bagnoletais, intercommunal et planétaire.

Hélène Zanier et Pierre Mathon

Recherche

En Vert et avec tous !

Vous pouvez compter sur 

Pierre MATHON
et toute l'équipe de
BAGNOLET EN VERT


* pour l’environnement et le développement durable, 
* pour la démocratie, la citoyenneté et la laïcité,
 
* pour la solidarité et l’égalité des droits, 
* pour l’école, l’éducation et la culture, 
* pour un urbanisme de qualité

 
En Vert et avec tous                                            

AGENDA

BONNE ANNEE 2015 !

 

Mardi 3 février à 20h30 conseil de quartier de la Dhuys à l'école Joliot-Curie

 

Mercredi 4 février à 19h atelier participatif sur la ZAC Benoit Hure : les espaces extérieurs  et l'occupation de la mairie historique

 

Jeudi 5 février 19h30 salle P et M Curie conseil de quartier des Malassis

 

PETITIONS

Réaction aux propos intégristes d'un élu de la majorité municipale de Bagnolet : pour le droit des femmes à disposer de leur corps

https://secure.avaaz.org/fr/petition/Le_maire_de_Bagnolet_defense_du_droit_des_femmes_a_disposer_de_leur_corps/?sMpnibb

 

« Monsieur le Maire de Bagnolet: Nous vous appelons à créer une maison de quartier et citoyenne dans le quartier de la Dhuys»

http://www.avaaz.org/fr/petition/Monsieur_le_Maire_de_Bagnolet_Nous_vous_appelons_a_creer_une_maison_de_quartier_et_citoyenne/?tUmsDgb

 

Pour que cesse l'acharnement juridique contre la confédération paysanne
 
http://www.cyberacteurs.org/cyberactions/stop-acharnement-conf-865.html

 



 

 

 

 

 

 

 


 

4 mars 2017 6 04 /03 /mars /2017 10:56
Des policiers et des quartiers : Aulnay, Bagnolet, Sevran …

Au moment où, pour combattre les dealers qui font régner leur « ordre » à la Capsulerie-Bagnolet, le maire actuel a obtenu de disposer d’une BST (Brigade spéciale de terrain – quelques policiers supplémentaires quoi …), il n’est pas inintéressant de savoir ce qui se passe du côté des 3000 à Aulnay-sous-Bois avec la BST.

Lu dans leparisien.fr du 2 mars 2017.

Un autre article du parisien.fr nous apprend que Sevran, qui vient de recevoir la BST d’Aulnay, demande plus d’effectifs policiers*.

Pour information :


« Aulnay : aux 3000, le poste de police ferme définitivement

Le poste de police du Galion, à Aulnay-sous-Bois, ne rouvrira pas. Plantée au cœur de la cité de la Rose-des-vents (ex-3000), l’antenne avait fermée début février, alors que l’affaire Théo venait d’éclater. Au lendemain du 2 février, date du viol présumé de cet Aulnaysien de 21 ans par quatre policiers de la brigade spécialisée de terrain (BST), le Galion avait été la cible privilégiée d’actes de vandalisme. Le rideau de fer avait été tordu et les vitres caillassées. Sur le mur d’en face, on avait tagué, en lettres majuscules: « N**** la police ».

La vie du poste du Galion n’a jamais été de tout repos. Lors des émeutes de 2005, en novembre, il avait été incendié et n’avait rouvert que deux ans après, en avril 2007, à la veille de l’élection présidentielle. Les autorités avaient alors opté pour un local anonymisé : aucun panneau n’indiquait qu’il s’agissait d’un site de la police nationale. Situé en haut d’une volée de marches, il était sécurisé par un rideau de fer.

Dans ce poste de police de proximité, où gardiens de la paix et fonctionnaires de la brigade spécialisée de terrain (BST) se partageaient les bureaux, le rideau cette fois a été définitivement baissé. La décision vient d’être actée par la direction territoriale de la sécurité de proximité (DTSP), l’état-major de la police de Seine-Saint-Denis, en accord avec le commissaire Vincent Lafon, patron du commissariat d’Aulnay. « Ce poste n’avait plus d’utilité démontrée. De plus, il était fermé la nuit, donc ses locaux étaient très vulnérables », indique une source policière qui ajoute : « La fermeture de ce poste devait se faire, en dehors de l’affaire Théo ».

 

 

 

Pourtant c’est bien cet événement dramatique qui sonne le glas du Galion et de ce service public. « Il n’y aura plus de présence policière fixe aux 3 000 », regrette un policier. La BST, tant décriée, ne disparaît pas pour autant. Les dix-huit policiers qui la composent vont être rattachés... au commissariat de Sevran — ouvert fin 2015. Les équipages effectueront toujours des patrouilles dans la cité de la Rose-des-Vents, mais leurs missions se feront au départ de ce commissariat, situé à un quart d’heure d’Aulnay.

De son côté, Bruno Beschizza, le maire (LR) d’Aulnay assure qu’il n’était pas au courant de cette fermeture — même si la rumeur « circulait » au sein de sa police municipale. « Quelle ironie : le dernier poste de police de proximité d’Aulnay est fermé par un gouvernement de gauche, lequel... a toujours regretté que la droite supprime la police de proximité », analyse l’édile. Qui n’est pas « choqué » sur le fond, se disant historiquement opposé à la « décentralisation des services de police ». De la même manière, Bruno Beschizza n’était pas au courant du transfert de la BST à Sevran : « Comme depuis le début de l’affaire Théo et des troubles qui ont suivi, je n’ai pas eu un coup de fil du ministre de l’Intérieur... Rien ! »


« C’est une mauvaise nouvelle ! » (Ndlr : il est situé à 4 km des 3000)

Même son de cloche chez Samira, une « maman » du quartier, tête de gondole de la marche des mères contre les violences policières, organisée quelques jours après la blessure de Théo : « Ils ne faisaient pas grand-chose, mais au moins, cela avait un côté rassurant pour les habitants... »

Certains, en revanche, voient là une bonne nouvelle. « Tous les policiers ne sont pas comme ceux qui ont agressé Théo, mais tout de même, leur présence même dans le quartier est vue comme une provocation. Ici, l’uniforme n’apaise pas les esprits. »

T.P.

leparisien.fr »


Pierre Mathon


* « Stéphane Gatignon, maire UDE de Sevran, remet le couvert. Dans une lettre adressée au ministre de l’Intérieur, Bruno Le Roux, il réclame plus d’effectifs policiers. « Depuis des années, le 3ème district, (Aulnay-sous-Bois, Sevran, Le Raincy, Villemomble, le Blanc-Mesnil, Livry-Gargan, Vaujours, Coubron, Villepinte, Tremblay-en-France) connaît le nombre d’affectation le plus faible. Pour l’ensemble de ces communes, c’est de l’ordre de 30 à 40 policiers qu’il manque dans chaque commissariat » écrit-il. Prenant le cas d’Aulnay et de Sevran, il estime le déficit à 80 policiers. « Dans ses conditions, comment le rapport police-population peut-il se faire normalement ? Trop peu de policiers, c’est trop de pression sur ces policiers ». Quelques semaines plutôt, il s’était joint à François Asensi, député-maire du Tremblay pour dénoncer cette situation. Sans effet visiblement.

leparisien.fr »

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

systeme alarme 10/04/2017 10:53

Un très bon article, merci pour l’effort et le partage.

TracFouine 05/03/2017 12:08

L'annonce de la création d'un BST locale ne semble pour l'instant pas trop inquiéter le point de deal de la capsulerie qui continue de prospérer.