Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Bagnolet en Vert- L'Ecologie à Bagnolet
  • : Ce blog de Bagnolet en Vert- L'Ecologie à Bagnolet est à votre disposition pour vous informer quotidiennement de l'écologie politique et du travail de Pierre MATHON et d'Hélène ZANIER et de leurs amis.
  • Contact

L'éditorial du blog

planete_bleur_belle_fond_vert.jpg                                                           

Ce blog «Bagnolet en Vert» est le blog d’Hélène Zanier, de Pierre Mathon et de leurs amiEs. Aujourd’hui militantEs associati -fs –ves (à « Bagnolet Ecologie » et Environnement 93, Jardins partagés, « l’Association des Bagnoletais contre la Dette », Romeurope, RESF, Russie-Libertés, Murs-À-Pêches, etc.), après avoir été élus (régionaux, municipaux) et responsables du parti Les Verts, nous entendons contribuer à l’avancée des idées et des projets écologistes.

Penser et agir, globalement et localement, telle est la devise de notre blog écolo,  Vert et ouvert, militant et d’éducation populaire, libre, bagnoletais, intercommunal et planétaire.

Hélène Zanier et Pierre Mathon

Recherche

En Vert et avec tous !

Vous pouvez compter sur 

Pierre MATHON
et toute l'équipe de
BAGNOLET EN VERT


* pour l’environnement et le développement durable, 
* pour la démocratie, la citoyenneté et la laïcité,
 
* pour la solidarité et l’égalité des droits, 
* pour l’école, l’éducation et la culture, 
* pour un urbanisme de qualité

 
En Vert et avec tous                                            

AGENDA

BONNE ANNEE 2015 !

 

Mardi 3 février à 20h30 conseil de quartier de la Dhuys à l'école Joliot-Curie

 

Mercredi 4 février à 19h atelier participatif sur la ZAC Benoit Hure : les espaces extérieurs  et l'occupation de la mairie historique

 

Jeudi 5 février 19h30 salle P et M Curie conseil de quartier des Malassis

 

PETITIONS

Réaction aux propos intégristes d'un élu de la majorité municipale de Bagnolet : pour le droit des femmes à disposer de leur corps

https://secure.avaaz.org/fr/petition/Le_maire_de_Bagnolet_defense_du_droit_des_femmes_a_disposer_de_leur_corps/?sMpnibb

 

« Monsieur le Maire de Bagnolet: Nous vous appelons à créer une maison de quartier et citoyenne dans le quartier de la Dhuys»

http://www.avaaz.org/fr/petition/Monsieur_le_Maire_de_Bagnolet_Nous_vous_appelons_a_creer_une_maison_de_quartier_et_citoyenne/?tUmsDgb

 

Pour que cesse l'acharnement juridique contre la confédération paysanne
 
http://www.cyberacteurs.org/cyberactions/stop-acharnement-conf-865.html

 



 

 

 

 

 

 

 


 

5 février 2017 7 05 /02 /février /2017 16:08
La laïcité, un gros mot, NON, une urgence vitale à reconquérir

Cet article de Gérard Biard décrit avec justesse et lucidité la situation des citoyen-ne-s sincèrement progressistes attaché-e-s aux valeurs universelles et républicaines qui savent que seule la laïcité permet d'éviter la violence et la guerre civile... qui sont aujourd'hui_ à nos portes, dans nos rues, dans nos vies.

 

« CHARLIE HEBDO du 1er février 2017

À GENOUX de Gérard Biard

 

Les académiciens ne sont pas encore au courant, mais la langue française compte un nouveau gros mot : laïcité. Quand on est de gauche et poli, il faut maintenant tourner sa langue sept fois dans la bouche de Tariq Ramadan avant de le prononcer. Et surtout, prendre soin de lui adjoindre un adjectif qui rime avec « intégrisme », pour bien signifier à quel point on réprouve. Il est également conseillé, comme c'est devenu la règle dans la presse progressiste, de l'associer au mot « identité », afin de faire comprendre au lecteur que c'est vraiment un truc puant de droite, voire d'extrême droite. Le nec plus ultra consistant à caser le nom de Valls l'infâme dans la même phrase, afin d'écarter définitivement tout soupçon d'islamophobie stigmatisante rejetant le vivre-ensemble.

On se dirige droit vers la catastrophe. Vu la façon dont la campagne électorale s'est engagée, Marine Le Pen risque d'être désormais la seule candidate à parler sans détours ni colifichets sémantiques de laïcité. François Fillon, qui a clairement fait le lien entre son programme et sa foi, est disqualifié d'emblée. Macron s'en cogne allègrement, car il n'y a aucun moyen de lier ça à la compétitivité, à l’entrepreneuriat dynamique et à la circulation des autocars. Quant à la gauche, à quelques rares exceptions que beaucoup souhaiteraient voir marginalisées, elle patauge au mieux dans l'ambiguïté, au pire dans la complaisance. Quand elle ne considère pas purement et simplement que c'est un non-sujet.

Autrement dit, si rien ne change, c'est le Front national qui orientera les débats, on ne peut plus d'actualité, concernant l'un des socles de la République. Et c'est lui qui s'en proclamera le garant face aux attaques qui lui sont portées de toutes parts. Il est possible que Marine soit sincèrement laïque – peut-être même athée, allez savoir...-, mais le parti qu'elle préside, et avec lequel elle prétend diriger la France, outre le fait qu'il est d'essence antidémocratique, abrite ou copine avec les franges les plus extrémistes du catholicisme de combat. Et sa nièce Marion Maréchal-Le Pen, qui l'exaspère sans doute mais qu'elle ne peut écarter, ne cache rien de ses convictions politico-religieuses. Ni de ses ambitions d'aligner une partie du programme du parti sur le dogme chrétien, version dure et chaussée de rangers.

Le principe de laïcité est inscrit dans la Constitution depuis 1958. Mais la gauche qui va mener campagne a décidé, par lâcheté, par stratégie «électoraliste locale – pourtant vouée à un échec de plus en plus patent – ou par déni idéologique clairement assumé, d'abandonner ce principe à l'extrême droite. Bref, de le sacrifier. Une partie de la gauche, et la majorité de l'extrême gauche, a même choisi de le trahir, en légitimant, voire en soutenant, des militants religieux souvent radicaux au prétexte qu'ils représenteraient, à eux seuls, les plus faibles. Elle renie les valeurs qui la fondent – l'égalité des droits, entre autres – et défend l'indéfendable, au nom du « respect » et du relativisme, au prix de zigzags et de contorsions idéologiques absurdes : la même vision rétrograde de la société sera critiquée, à juste titre, si elle est défendue par une militante en carré Hermès, mais approuvée si elle est défendue par une militante en hidjab.

Les religions, à plus forte raison lorsqu'elles se mêlent de politique, n'ont jamais accordé de droit supplémentaire à quiconque – au contraire, leur principal objectif est d'en retirer – ni contribué, loin s'en faut, à l'évolution des sociétés. La gauche semble malgré tout résolue à leur ouvrir une autoroute, sans même une barrière de péage. Elle serait bien symppa d'y réfléchir. Il serait salutaire, pour le prochain scrutin présidentiel, que l'électeur ait le choix, pour contrer une extrême droite qui trempe ses battes de base-ball dans l'eau bénite, entre autre chose qu'une droite qui revendique son « identité » chrétienne et une gauche qui collabore de bon cœur avec les barbus. »

Partager cet article

Repost 0
Published by Bagnolet en Vert - dans Laïcité
commenter cet article

commentaires

eric taton 10/02/2017 07:52

Cet article est trop gentil avec Benoit Hamon. Il a volontairement désigné comme porte parole une passerelle vers les islamo-fascistes que dénonçait Benhamias à savoir le parlementaire le plus raciste de France : Bachelay. Fourest a écrit sur son blog un article remarquable sur le sujet. Barrage à Hamon, c'est devenu obligatoire.