Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Bagnolet en Vert- L'Ecologie à Bagnolet
  • : Ce blog de Bagnolet en Vert- L'Ecologie à Bagnolet est à votre disposition pour vous informer quotidiennement de l'écologie politique et du travail de Pierre MATHON et d'Hélène ZANIER et de leurs amis.
  • Contact

L'éditorial du blog

planete_bleur_belle_fond_vert.jpg                                                           

Ce blog «Bagnolet en Vert» est le blog d’Hélène Zanier, de Pierre Mathon et de leurs amiEs. Aujourd’hui militantEs associati -fs –ves (à « Bagnolet Ecologie » et Environnement 93, Jardins partagés, « l’Association des Bagnoletais contre la Dette », Romeurope, RESF, Russie-Libertés, Murs-À-Pêches, etc.), après avoir été élus (régionaux, municipaux) et responsables du parti Les Verts, nous entendons contribuer à l’avancée des idées et des projets écologistes.

Penser et agir, globalement et localement, telle est la devise de notre blog écolo,  Vert et ouvert, militant et d’éducation populaire, libre, bagnoletais, intercommunal et planétaire.

Hélène Zanier et Pierre Mathon

Recherche

En Vert et avec tous !

Vous pouvez compter sur 

Pierre MATHON
et toute l'équipe de
BAGNOLET EN VERT


* pour l’environnement et le développement durable, 
* pour la démocratie, la citoyenneté et la laïcité,
 
* pour la solidarité et l’égalité des droits, 
* pour l’école, l’éducation et la culture, 
* pour un urbanisme de qualité

 
En Vert et avec tous                                            

AGENDA

BONNE ANNEE 2015 !

 

Mardi 3 février à 20h30 conseil de quartier de la Dhuys à l'école Joliot-Curie

 

Mercredi 4 février à 19h atelier participatif sur la ZAC Benoit Hure : les espaces extérieurs  et l'occupation de la mairie historique

 

Jeudi 5 février 19h30 salle P et M Curie conseil de quartier des Malassis

 

PETITIONS

Réaction aux propos intégristes d'un élu de la majorité municipale de Bagnolet : pour le droit des femmes à disposer de leur corps

https://secure.avaaz.org/fr/petition/Le_maire_de_Bagnolet_defense_du_droit_des_femmes_a_disposer_de_leur_corps/?sMpnibb

 

« Monsieur le Maire de Bagnolet: Nous vous appelons à créer une maison de quartier et citoyenne dans le quartier de la Dhuys»

http://www.avaaz.org/fr/petition/Monsieur_le_Maire_de_Bagnolet_Nous_vous_appelons_a_creer_une_maison_de_quartier_et_citoyenne/?tUmsDgb

 

Pour que cesse l'acharnement juridique contre la confédération paysanne
 
http://www.cyberacteurs.org/cyberactions/stop-acharnement-conf-865.html

 



 

 

 

 

 

 

 


 

5 février 2017 7 05 /02 /février /2017 10:41
« L'absurde histoire des nouveaux plastiques non recyclables »

Attention ! Le monde est de plus en plus complexe - celui de la chimie en particulier - et le travail de compréhension des citoyens pour déjouer les « ruses » des industriels de plus en plus compliqué.
Heureusement, les associations de défense de l'environnement et de la santé nous aident à décrypter leurs pièges.Voici donc un exemple de détournement (partiel) d'une bonne mesure à l'origine détournée par les industriels :

France Nature Environnement, le 2 mars 2017 :

« L'absurde histoire des nouveaux plastiques non recyclables

Alors que l’usage croissant du PET (pour « PolyEthylène Téréphtalate ») opaque empêche la possibilité de réutiliser convenablement les emballages plastiques, comment comprendre qu’une nouvelle matière puisse être introduite au détriment de sa recyclabilité ? La médiatisation récente de cette question rappelle que son introduction s’est notamment faite en dépit des remarques adressées par les industriels du recyclage et les collectivités gestionnaires de centre de tri. France Nature Environnement souhaite donc que les choix de conception soient mieux encadrés pour assurer une réutilisation effective des matières plastiques et une prise en charge des surcoûts engendrés par les metteurs sur le marché.

Comment l’éco-conception peut saper des efforts de recyclage…
Initialement translucide, le PET peut être opacifié par l’ajout d’une charge minérale qui permet d’obtenir un plastique plus léger que le PEHD[1] utilisé généralement pour les emballages plastiques colorés. Cette différence permet à l’entreprise de payer une éco-contribution plus faible à l’éco-organisme (car indexée sur le poids de l’emballage) et permet de concilier un gain économique avec un gain environnemental. Sauf que cette modification rend l’emballage non recyclable et que son incorporation va perturber le fonctionnement de la chaîne de valorisation.

En effet, le PET opaque n’est pas différencié du PEHD lors du tri et ces deux résines plastiques seront donc mélangées en conduisant à un plastique recyclé de qualité inférieure. Au-delà de 15% de PET opaque dans le mélange, le nouveau plastique obtenu ne peut plus être utilisé par les plasturgistes[2] et les performances des opérations de recyclage sont donc moins bonnes. Or l’augmentation sensible des bouteilles de lait en PET opaque depuis 2014 laisse entrevoir que les perturbations dans le recyclage des plastiques existent et ne devraient pas s’atténuer. Au-delà d’un gâchis de matière, ce processus va augmenter la quantité de plastique traitée par incinération ou enfouissement et donc la charge supportée par les citoyens via leur taxe d’enlèvement des ordures ménagères (TEOM).

Un dispositif d’encadrement des nouveaux matériaux à compléter

Cette situation questionne donc directement le rôle du barème « amont » dans la structure de la filière REP, notamment sur la régulation de nouvelles matières ou composites, puisqu’il repose actuellement les seuls critères de poids et de complexité. La définition du nouveau cahier des charges pour la période 2018-2022 permet de répondre en partie à cette problématique en introduisant de nouveaux critères. Par contre, l’introduction de nouveaux matériaux devrait être également conditionnée à des études d’impacts sur les effets de leurs introductions puis de leurs massifications. Ce rôle devrait revenir au comité de l’éco-conception et de l’éco-modulation de la filière REP Emballages et devant se constituer au 1er semestre 2017.

Par ailleurs, ces développement conduits par les metteurs sur le marché amènent les acteurs de l’aval de la filière, notamment les collectivités locales, à supporter les coûts des perturbations engendrées par ces changements. La construction collective des modulations des éco-contributions doit alors permettre d’équilibrer ces charges supplémentaires introduites par les metteurs sur le marché.

Conditionner l’usage du PET opaque à un plan d’action concerté

En tant que membre de la CFREP Emballages, France Nature Environnement souhaite que cette commission démarre son travail au plus tôt afin de revoir les critères de modulation des éco-contributions, de construire un programme d’action et un calendrier d’engagement conduisant au recyclage et à la valorisation du PET opaque. Tant que ce cadre ne sera pas clairement revu et validé par les parties prenantes, FNE soutient la pétition de l’association Zéro Waste France pour demander l’arrêt de l’utilisation des emballages en PET opaque et suggère aux professionnels de ne pas développer ce type de produits.

Enfin, cette situation interroge également d’autres tendances dans la conception des emballages et aujourd’hui laissée de côté. La question des opacifiants utilisés de plus en plus massivement dans les emballages alimentaires est ainsi à relier à l’usage croissant des nano-matériaux[3], et cela quel que soit la nature du plastique considéré.


[1] Pour « PolyEthylène Haute Densité »

[2] Car les fibres de plastiques reconstituées seront devenues trop cassantes et impropres pour fabriquer de nouvelles bouteilles

[3] Comme l’usage du nitrure de titane (TiN, FCM 807) dans les plastiques alimentaires »

 

Hélène Zanier

Partager cet article

Repost 0
Published by Bagnolet en Vert - dans Environnement 93 FNE
commenter cet article

commentaires