Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Bagnolet en Vert- L'Ecologie à Bagnolet
  • : Ce blog de Bagnolet en Vert- L'Ecologie à Bagnolet est à votre disposition pour vous informer quotidiennement de l'écologie politique et du travail de Pierre MATHON et d'Hélène ZANIER et de leurs amis.
  • Contact

L'éditorial du blog

planete_bleur_belle_fond_vert.jpg                                                           

Ce blog «Bagnolet en Vert» est le blog d’Hélène Zanier, de Pierre Mathon et de leurs amiEs. Aujourd’hui militantEs associati -fs –ves (à « Bagnolet Ecologie » et Environnement 93, Jardins partagés, « l’Association des Bagnoletais contre la Dette », Romeurope, RESF, Russie-Libertés, Murs-À-Pêches, etc.), après avoir été élus (régionaux, municipaux) et responsables du parti Les Verts, nous entendons contribuer à l’avancée des idées et des projets écologistes.

Penser et agir, globalement et localement, telle est la devise de notre blog écolo,  Vert et ouvert, militant et d’éducation populaire, libre, bagnoletais, intercommunal et planétaire.

Hélène Zanier et Pierre Mathon

Recherche

En Vert et avec tous !

Vous pouvez compter sur 

Pierre MATHON
et toute l'équipe de
BAGNOLET EN VERT


* pour l’environnement et le développement durable, 
* pour la démocratie, la citoyenneté et la laïcité,
 
* pour la solidarité et l’égalité des droits, 
* pour l’école, l’éducation et la culture, 
* pour un urbanisme de qualité

 
En Vert et avec tous                                            

AGENDA

BONNE ANNEE 2015 !

 

Mardi 3 février à 20h30 conseil de quartier de la Dhuys à l'école Joliot-Curie

 

Mercredi 4 février à 19h atelier participatif sur la ZAC Benoit Hure : les espaces extérieurs  et l'occupation de la mairie historique

 

Jeudi 5 février 19h30 salle P et M Curie conseil de quartier des Malassis

 

PETITIONS

Réaction aux propos intégristes d'un élu de la majorité municipale de Bagnolet : pour le droit des femmes à disposer de leur corps

https://secure.avaaz.org/fr/petition/Le_maire_de_Bagnolet_defense_du_droit_des_femmes_a_disposer_de_leur_corps/?sMpnibb

 

« Monsieur le Maire de Bagnolet: Nous vous appelons à créer une maison de quartier et citoyenne dans le quartier de la Dhuys»

http://www.avaaz.org/fr/petition/Monsieur_le_Maire_de_Bagnolet_Nous_vous_appelons_a_creer_une_maison_de_quartier_et_citoyenne/?tUmsDgb

 

Pour que cesse l'acharnement juridique contre la confédération paysanne
 
http://www.cyberacteurs.org/cyberactions/stop-acharnement-conf-865.html

 



 

 

 

 

 

 

 


 

16 janvier 2017 1 16 /01 /janvier /2017 17:38
Toutes, tous avec « La parole errante » !

Le droit à la culture, c'est-à-dire à la culture libre est mis en cause.

Un exemple, proche, celui du lieu d'expression « La parole errante » de Montreuil.
Rappel : le groupe « La Parole Errante », groupe venu de Toulouse, s'installe à Montreuil, devenant « Centre international de création », avec, pour mission, confiée par le ministère de la culture, de créer un lieu « où serait confrontée l’écriture d’auteurs de langue française avec des groupes diversifiés, allant de jeunes éloignés de toute culture classique à certains professionnels du théâtre intéressés ».

Lu ce 16 janvier sur le site de "Nous-Montreuil" :

« Ce lieu (situé à Montreuil rue François Debergue au n°9. Ndlr) appelé La Maison de l’Arbre s’ouvre en 1998.
Il devient un lieu d'accueil et de liberté de paroles : du théâtre, des concerts, des conférences, du cinéma, auxquels se sont ajoutés l'accueil de luttes militantes de tous ordres. Cette identité lui a été impulsée par Armand Gatti dont le parcours a été celui d'une personne profondément libre, tour à tour journaliste, cinéaste, dramaturge, écrivain, poète. 


Le bail de la Parole Errante s'est terminé au 30 septembre 2016, prolongé ensuite jusqu'au 31 décembre 2016. Un Appel d'offre a été lancé par le Conseil Départemental qui en est le propriétaire. En vue, les Rencontres Chorégraphiques de la Seine St Denis mais le collectif qui s'est formé souhaite garder à ce lieu sa spécificité première.

Origine de la Parole Errante :
La Maison de l'Arbre et la Parole Errante sont des lieux emblématiques à Montreuil qui ont été créés par 
Armand Gatti.


Un auteur, Armand Gatti, une réalisatrice, Hélène Châtelain, un réalisateur, Stéphane Gatti, un producteur, Jean-Jacques Hocquard, ont travaillé ensemble pendant plus de 35 ans. 

En 1982, le groupe s’installe à Toulouse et invente l’atelier de création populaire : l’Archéoptéryx, Centre national de création imaginé par Armand Gatti à la demande du ministère de la culture. 
La Parole Errante créée en 1986 dans cette ville, s'installe ensuite à Montreuil, et devient Centre international de création. La direction artistique est confiée à Armand Gatti et la direction administrative à Jean-Jacques Hocquard. Une mission leur est  confiée par le ministère de la culture afin de créer un lieu « où serait confrontée l’écriture d’auteurs de langue française avec des groupes diversifiés, allant de jeunes éloignés de toute culture classique à certains professionnels du théâtre intéressés ».

Ce lieu appelé La Maison de l’Arbre s’ouvre en 1998.
Il devient un lieu d'accueil et de liberté de paroles : du théâtre, des concerts, des conférences, du cinéma, auxquels se sont ajoutés l'accueil de luttes militantes de tous ordres. Cette identité lui a été impulsée par Armand Gatti dont le parcours a été celui d'une personne profondément libre, tour à tour journaliste, cinéaste, dramaturge, écrivain, poète. 

Ce lieu extraordinaire ouvert aux débats et aux confrontations, ouvert à la liberté de pensée et de paroles, comment imaginer qu'il puisse disparaître en devenant un lieu banal et conforme: compagnie de danse, ou jeunesse musicale. Depuis le départ à la retraite d'Armand Gatti et de Jean-Jacques Hocquard, le Conseil Départemental a lancé un Appel d'Offre à plusieurs compagnies artistiques, mais ne retient pas les propositions faites par celles et ceux qui souhaitent que la Parole Errante reste ce qu'elle a été jusqu'à maintenant : un lieu phare où la parole et les convictions s'expriment librement, nécessité impérieuse dans des temps où la liberté individuelle est de plus en plus menacée. 
Jeanne Studer


Voici le message du collectif "La Parole Errante Demain" souhaitant la pérennité de ce lieu :

La décision finale du côté du Conseil Départemental concernant l'avenir de la Parole errante prend forme : ils ont choisi, dans le cadre de l’appel d’offres et parmi les 5/6 propositions retenues courant octobre, d'ouvrir des négociations avec le projet des Jeunesses Musicales de France (JMF) et celui du centre d’art et de transformation sociale d’Arras (!?) dont nous ne savions rien jusqu’alors.

Le projet de la Parole errante demain a été (sans trop de surprises) exclu de l’appel d’offres, même si nous n'avons reçu aucune réponse ou nouvelle officielle. La même politique de mépris et de silence se poursuit à destination de ceux qui tiennent à ce lieu et à son histoire : c'est-à-dire qui l'utilisent, l'habitent et le font vivre quotidiennement. 

Comme dans tout le processus de l’appel d’offres rien n’est public, rien n’est discuté, et d’ailleurs ni les JMF ni le centre « d’art et de transformation sociale d’Arras » ne se sont exprimés publiquement sur leurs projets et leurs perspectives de reprise de la Parole Errante. L’appel d’offres ne produit bel et bien qu’une mise en concurrence de projets qui n’ont ensuite à discuter qu’avec le propriétaire des lieux. 

Les négociations vont donc se prolonger dans les bureaux du Conseil Départemental, et après 6 mois de "transition", un nouveau « projet » devrait s’installer. 
Nous ne comptons pas accepter une telle décision, et surtout pas de telles modalités de décision. Si nous avons répondu à l’appel d’offres, c’est en remettant le projet que nous avions écrit un an auparavant, à partir d’un processus déjà en cours et d’une activité dans le lieu d’ores et déjà lancée. Ce que nous défendons, c’est une démarche de réinvention à partir de l’existant, et surtout à partir des multiples usages et réalités qui sont été accueillis depuis 10 ans à la Parole Errante. 

Nous n’abandonnerons pas notre programmation, pas la grande salle, pas la librairie, pas le centre social ni les collectifs, les compagnies, ni toutes celles et ceux qui font que ce lieu vit et ont besoin de lui. Depuis des années beaucoup à Montreuil cherchent à construire une réalité riche de liens, de solidarités, d'expressions littéraires, artistiques, sociales et politiques. Au lieu de prendre en compte ces besoins et volontés, on décide purement et simplement de s'en débarrasser. Pour quel motif ? Les autres auraient plus d'argent ! Pour des services culturels sans vision, décliner la doxa libérale, c'est-à-dire attirer des investisseurs, fait figure de politique culturelle. 

L'ironie de cette histoire est que nous nous trouvons dans la même situation qu'il y a un an quand le Conseil Départemental voulait purement et simplement remplacer la Parole errante par les Rencontres Chorégraphiques. 
Sauf qu'il ne s'agit plus des Rencontres Chorégraphiques de Saint-Denis mais des Jeunesses Musicales de France. 
Ce qui n'a pas changé, ce sont les méthodes et le mépris des gens. Ce qui n'a pas changé, c'est le caractère complètement illégitime de ce projet. Ce qui n'a pas changé, c'est notre détermination à défendre et faire vivre la Parole errante. 


Nous avons un lieu pour habiter le monde ! Nous le garderons ! 

N’hésitez pas à passer au café librairie Michèle Firk, au Centre Social Autogéré, aux événements de la grande salle pour discuter du lieu, échanger sur la situation.

VOUS POUVEZ SUIVRE CHAQUE SEMAINE LA PROGRAMMATION DE L'ENSEMBLE DE CES ESPACES SUR L'OPEN AGENDA : https://openagenda.com/la-parole-errante-demain

Imposons ensemble les suites de la Parole Errante.

http://laparoledemain.jimdo.com/
https://openagenda.com/la-parole-errante-demain
https://paris-luttes.info/17-et-18-septembre-la-parole-6667 
»

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Bagnolet en Vert - dans Culture
commenter cet article

commentaires