Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Bagnolet en Vert- L'Ecologie à Bagnolet
  • : Ce blog de Bagnolet en Vert- L'Ecologie à Bagnolet est à votre disposition pour vous informer quotidiennement de l'écologie politique et du travail de Pierre MATHON et d'Hélène ZANIER et de leurs amis.
  • Contact

L'éditorial du blog

planete_bleur_belle_fond_vert.jpg                                                           

Ce blog «Bagnolet en Vert» est le blog d’Hélène Zanier, de Pierre Mathon et de leurs amiEs. Aujourd’hui militantEs associati -fs –ves (à « Bagnolet Ecologie » et Environnement 93, Jardins partagés, « l’Association des Bagnoletais contre la Dette », Romeurope, RESF, Russie-Libertés, Murs-À-Pêches, etc.), après avoir été élus (régionaux, municipaux) et responsables du parti Les Verts, nous entendons contribuer à l’avancée des idées et des projets écologistes.

Penser et agir, globalement et localement, telle est la devise de notre blog écolo,  Vert et ouvert, militant et d’éducation populaire, libre, bagnoletais, intercommunal et planétaire.

Hélène Zanier et Pierre Mathon

Recherche

En Vert et avec tous !

Vous pouvez compter sur 

Pierre MATHON
et toute l'équipe de
BAGNOLET EN VERT


* pour l’environnement et le développement durable, 
* pour la démocratie, la citoyenneté et la laïcité,
 
* pour la solidarité et l’égalité des droits, 
* pour l’école, l’éducation et la culture, 
* pour un urbanisme de qualité

 
En Vert et avec tous                                            

AGENDA

BONNE ANNEE 2015 !

 

Mardi 3 février à 20h30 conseil de quartier de la Dhuys à l'école Joliot-Curie

 

Mercredi 4 février à 19h atelier participatif sur la ZAC Benoit Hure : les espaces extérieurs  et l'occupation de la mairie historique

 

Jeudi 5 février 19h30 salle P et M Curie conseil de quartier des Malassis

 

PETITIONS

Réaction aux propos intégristes d'un élu de la majorité municipale de Bagnolet : pour le droit des femmes à disposer de leur corps

https://secure.avaaz.org/fr/petition/Le_maire_de_Bagnolet_defense_du_droit_des_femmes_a_disposer_de_leur_corps/?sMpnibb

 

« Monsieur le Maire de Bagnolet: Nous vous appelons à créer une maison de quartier et citoyenne dans le quartier de la Dhuys»

http://www.avaaz.org/fr/petition/Monsieur_le_Maire_de_Bagnolet_Nous_vous_appelons_a_creer_une_maison_de_quartier_et_citoyenne/?tUmsDgb

 

Pour que cesse l'acharnement juridique contre la confédération paysanne
 
http://www.cyberacteurs.org/cyberactions/stop-acharnement-conf-865.html

 



 

 

 

 

 

 

 


 

16 janvier 2017 1 16 /01 /janvier /2017 12:58
Loi littoral,  communiqués de FNE

Communiqué du 13 janvier 2017 de France Nature Environnement

« Le sénat dépasse les bornes de destruction de la loi « littoral »

Hier soir le vote par les sénateurs utilisant la Proposition de loi de mesdames GOT et Berthelot portant adaptation des territoires littoraux au changement climatique, comme cavalier législatif pour démembrer la loi « littoral » a dépassé les bornes comme France Nature Environnement le craignait dans son précédent communiqué de presse du 10 Janvier.

Un amendement scélérat

L’amendement nouveau du sénateur Bizet dans l’article 9A ouvrant de nouvelles zones d’urbanisation pour des activités économiques hors des espaces urbanisés, sans lien avec la relocalisation des biens et des personnes, est en totale contradiction avec l’esprit de la loi littoral de 1986 et de celle des mesdames GOT et Berthelot.

Le développement économique ne se réfléchit plus à l'échelle de la commune mais de l'intercommunalité, or les sénateurs en votant l’ouverture de nouveaux foyers d'urbanisation pour toutes activités, vont à l'encontre de la lutte contre l'étalement urbain et le mitage, de toutes les politiques SRU, Grenelle II et Duflot. Cet amendement n'est pas même limité à l'extension des activités existantes, non il s'agit de pouvoir créer ex-nihilo de nouveaux pôles d'urbanisation, qui peuvent aujourd’hui être créés en continuité d’urbanisation, des bourgs et des villages.

Les espaces naturels ne joueront plus leur rôle d’espaces d’atténuation du changement climatique :

Si cet amendement devait être conservé par les députés en seconde lecture, les communes littorales seraient en grave danger de ne plus avoir assez d’espaces naturels pour atténuer les effets du réchauffement climatique.

Pour Denez L’Hostis président de France Nature Environnement : « France Nature Environnement demande le retrait de cet amendement voté sans aucune concertation préalable  et appelle à la responsabilité les élus et du gouvernement, pour que cette mascarade clientéliste cesse et que la démocratie participative prévale ».

 

 

Le communiqué du 10 janvier :

« Littoral : une loi de protection peut-elle se transformer en loi de destruction ?

Mercredi, la proposition de loi portant adaptation des territoires littoraux au changement climatique sera discutée en séance publique au Sénat. France Nature Environnement monte au créneau et demande que cette loi ne serve pas de prétexte pour dé


« Adaptation des territoires littoraux au changement climatique » : une loi pour faire face au recul du trait de côte

Le littoral fait toujours l'objet de nombreuses convoitises : pressions foncières importantes, urbanisation accélérée, projets économiques axés sur le tourisme, le tout au détriment du maintien des activités agricoles et maritimes locales.

Au surplus, la multiplication des événements météorologiques à risque (tempêtes, inondations …) et l’élévation du niveau marin global estimée entre 50 cm à 1 m d’ici 2100 nécessite de gérer l’espace littoral avec prudence.

La proposition de loi portant adaptation des territoires littoraux au changement climatique propose des solutions pour une meilleure prise en compte du risque spécifique de recul du trait de côte. Portée par les députés Pascale GOT et Chantal BERTHELOT, cette loi préconise notamment une meilleure information des populations et offre de nouveaux outils juridiques pour aider les collectivités à mieux gérer ce risque et à anticiper le repli des biens et des personnes.

Malheureusement, certains parlementaires du littoral saisissent l’opportunité de cette loi pour « assouplir » la loi « Littoral » et favoriser l’urbanisation sous de faux prétextes et dans la précipitation.

Protéger notre littoral et empêcher la création de nouveaux foyers d’urbanisation

FNE admet volontiers que les maires (ou mieux à terme les présidents d’intercommunalité) puissent délivrer des permis de construire à l’intérieur de zones déjà densément construites.

Le texte adopté en commission au Sénat semble aller dans ce sens.

En revanche, des amendements portés par d’autres sénateurs proposent de façon générale de créer de nouveaux foyers d’urbanisation ce qui constituerait une grave entorse à la loi.

Protéger l’agriculture locale mais ne pas favoriser les activités économiques sans rapport avec le littoral

Les amendements proposés par certains sénateurs visent à déroger au principe de construction en continuité des villages et des agglomérations afin de créer de nouveaux pôles d’urbanisation, pour des « activités présentant un intérêt général » ou des « zones d’activités économiques ».

Si ces amendements étaient adoptés, ils ruineraient 30 ans d’application de la loi qui tente de contenir l’urbanisation continue du rivage et ne rendraient aucun service à l’agriculture locale, au contraire.

Pour Denez L’Hostis, président de France Nature Environnement :« Si 91% des français plébiscitent la loi Littoral c’est parce qu’elle a su protéger au mieux les espaces littoraux naturels tout en organisant le regroupement des activités économiques et l’urbanisation. La responsabilité des élus est d’abord de protéger leurs populations face aux risques naturels et d’anticiper l’adaptation de leur territoire aux changements climatiques. Certains amendements déposés sont totalement contraires à l’esprit de la proposition de loi et doivent être retirés! »

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Bagnolet en Vert - dans France Nature Environnement
commenter cet article

commentaires

YANNIC 01/02/2017 02:06

Personne ne dénonce l’intérêt de la loi littoral. Nous sommes tous conscient de la nécessité de protéger la bande littorale et les zones naturelles. Ce qui est mis en cause par les « plumés » et autres lésés, c’est l’absurdité de son interprétation en ce qui concerne les « dents creuses ». Permettre de construire sur ces parcelles de petite surface, qui ne sont plus exploitables, va sauver par ailleurs des espaces importants de nature agricole qui, sinon, changeront de destination pour être bétonnés. Les responsables des associations de défense de l’environnement réalisent un travail de valeur dans de nombreux domaines. Sur ce sujet ils sont autistes et adoptent des attitudes extrémistes. Je leur dis : « ouvrez les yeux et acceptez d’être logiques ». Il faudra bien entendu être vigilant pour que cette modification de la loi n’ouvre pas la voie à des dérives mais faisons confiance à nos élus et administrations qui contrôlent la légalité des décisions. Plumés, autres spoliés et sympathisants, nous serons bien plus de 130000 si nous lançons une pétition. La majorité est favorable à la loi littoral mais 53% adhèrent aux amendements proposés. C’est une réponse d’un « pov citoyen » spolié à un autre « pov citoyen », qui n’a peut-être pas pris le temps de lire et de comprendre les textes de l’amendement tout comme l’esprit de la loi littoral.Le sénat fait partie de nos institution démocratiques dont le rôle est parfois de corriger les erreurs d’application ou d’interprétation des lois. Pourquoi n'y-a-t-il pas de possibilité de dire que l'on n'aime pas cet article. Dans mon comportement quotidien je suis sûrement plus écologiste que beaucoup de "VERTS".

Bagnolet en Vert 01/02/2017 08:01

"Dura lex sed lex". C'est sûrement dommage pour certains propriétaires, mais il est indispensable de protéger le littoral.
Pierre Mathon