Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Bagnolet en Vert- L'Ecologie à Bagnolet
  • : Ce blog de Bagnolet en Vert- L'Ecologie à Bagnolet est à votre disposition pour vous informer quotidiennement de l'écologie politique et du travail de Pierre MATHON et d'Hélène ZANIER et de leurs amis.
  • Contact

L'éditorial du blog

planete_bleur_belle_fond_vert.jpg                                                           

Ce blog «Bagnolet en Vert» est le blog d’Hélène Zanier, de Pierre Mathon et de leurs amiEs. Aujourd’hui militantEs associati -fs –ves (à « Bagnolet Ecologie » et Environnement 93, Jardins partagés, « l’Association des Bagnoletais contre la Dette », Romeurope, RESF, Russie-Libertés, Murs-À-Pêches, etc.), après avoir été élus (régionaux, municipaux) et responsables du parti Les Verts, nous entendons contribuer à l’avancée des idées et des projets écologistes.

Penser et agir, globalement et localement, telle est la devise de notre blog écolo,  Vert et ouvert, militant et d’éducation populaire, libre, bagnoletais, intercommunal et planétaire.

Hélène Zanier et Pierre Mathon

Recherche

En Vert et avec tous !

Vous pouvez compter sur 

Pierre MATHON
et toute l'équipe de
BAGNOLET EN VERT


* pour l’environnement et le développement durable, 
* pour la démocratie, la citoyenneté et la laïcité,
 
* pour la solidarité et l’égalité des droits, 
* pour l’école, l’éducation et la culture, 
* pour un urbanisme de qualité

 
En Vert et avec tous                                            

AGENDA

BONNE ANNEE 2015 !

 

Mardi 3 février à 20h30 conseil de quartier de la Dhuys à l'école Joliot-Curie

 

Mercredi 4 février à 19h atelier participatif sur la ZAC Benoit Hure : les espaces extérieurs  et l'occupation de la mairie historique

 

Jeudi 5 février 19h30 salle P et M Curie conseil de quartier des Malassis

 

PETITIONS

Réaction aux propos intégristes d'un élu de la majorité municipale de Bagnolet : pour le droit des femmes à disposer de leur corps

https://secure.avaaz.org/fr/petition/Le_maire_de_Bagnolet_defense_du_droit_des_femmes_a_disposer_de_leur_corps/?sMpnibb

 

« Monsieur le Maire de Bagnolet: Nous vous appelons à créer une maison de quartier et citoyenne dans le quartier de la Dhuys»

http://www.avaaz.org/fr/petition/Monsieur_le_Maire_de_Bagnolet_Nous_vous_appelons_a_creer_une_maison_de_quartier_et_citoyenne/?tUmsDgb

 

Pour que cesse l'acharnement juridique contre la confédération paysanne
 
http://www.cyberacteurs.org/cyberactions/stop-acharnement-conf-865.html

 



 

 

 

 

 

 

 


 

20 janvier 2017 5 20 /01 /janvier /2017 21:09
« Le Conseil constitutionnel confirme que les déchets du BTP disposeront d’exutoires dédiés »

Communiqué de France Nature Environnement du 20 janvier 2017 ;

« Le Conseil constitutionnel confirme que les déchets du BTP disposeront d’exutoires dédiés

Atteindre un taux de valorisation de 70% des matériaux du BTP, tel qu’inscrit dans la Loi de Transition Energétique pour la Croissance Verte (LTECV), ne se fera pas sur de simples intentions. France Nature Environnement (FNE) se réjouit de la décision du Conseil Constitutionnel du 17 janvier 20171 de déclarer conforme l’article L. 541-10-9 du code de l'environnement qui organise l’obligation pour les distributeurs de matériaux de construction de reprendre les déchets des professionnels2.

En effet, cet article avait fait l’objet d’une Question Prioritaire de Constitutionnalité transmise par la Confédération du commerce de gros et international sur le motif que la disposition pouvait potentiellement méconnaître la "liberté d’entreprendre" et le "principe d’égalité devant la loi". Ce recours avait conduit FNE à soutenir cet article devant le Conseil Constitutionnel afin que les ambitions posées par la LTECV puissent disposer de mesures effectives.

Un exemple des freins à la réduction des déchets du BTP

Champion toute catégorie de la production de déchets en France, le secteur du BTP génère plus de 260 millions de tonnes de déchets en France (soit 73% de la production totale des déchets). Bien que 60% de ces déchets soient actuellement valorisés, le récent objectif de 70% de valorisation matière des déchets inertes d’ici 2020 inscrit à l’article 79 de la LTECV représente un effort considérable. L’atteinte de cet objectif repose notamment sur une augmentation significative du taux de collecte des déchets du BTP, elle-même dépendante d’un maillage suffisant de lieux de reprise.

Invoquant les difficultés de mise en œuvre d’un dispositif de Responsabilité Elargie des Producteurs pour la filière du BTP qui pourrait organiser l’articulation entre les différents acteurs, le législateur a opté pour inscrire l’obligation pour les distributeurs de matériaux, produits et équipements de construction à destination des professionnels de s’organiser pour reprendre des déchets issus de matériaux, produits et équipements du même type que ceux qu’ils vendent aux professionnels. Cette décision constitue à nos yeux une 1ère étape indispensable pour densifier les possibilités de reprise pour les professionnels de ce secteur et faciliter la collecte de ces déchets particuliers.

Une disposition applicable afin de répondre à une nécessité

Bien que le périmètre de cette obligation soit limité à une partie des acteurs du BTP, cette loi définit un dispositif concret du principe de pollueur-payeur sans créer une inégalité de traitement. Par ailleurs, le décret d’application permet d’organiser la reprise dans un rayon de 10 km autour du lieu de distribution, la possibilité de mutualisation des sites de reprise entre distributeurs et l’exemption d’obligation dans le cas de déchetteries disponibles préexistantes. Il définit donc autant de dispositions qui permettent d’assurer la libre organisation des sites de distribution et une application effective de cette loi.

Pour Raymond Léost, pilote du réseau Juridique de France Nature Environnement, « cette plainte est symptomatique des blocages inévitables que rencontrent les dispositions légales en faveur de l’environnement. Cette loi contient pourtant en son sein tous les éléments pour prescrire le principe de reprise des déchets de matériaux de chantiers tout en laissant la liberté d’organisation de la collecte par les distributeurs. Par sa décision, le Conseil Constitutionnel rappelle que de telles mesures en faveur de l’environnement ne sont pas fondamentalement contraignantes de manière disproportionnée pour le monde économique. ». »

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires