Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Bagnolet en Vert- L'Ecologie à Bagnolet
  • : Ce blog de Bagnolet en Vert- L'Ecologie à Bagnolet est à votre disposition pour vous informer quotidiennement de l'écologie politique et du travail de Pierre MATHON et d'Hélène ZANIER et de leurs amis.
  • Contact

L'éditorial du blog

planete_bleur_belle_fond_vert.jpg                                                           

Ce blog «Bagnolet en Vert» est le blog d’Hélène Zanier, de Pierre Mathon et de leurs amiEs. Aujourd’hui militantEs associati -fs –ves (à « Bagnolet Ecologie » et Environnement 93, Jardins partagés, « l’Association des Bagnoletais contre la Dette », Romeurope, RESF, Russie-Libertés, Murs-À-Pêches, etc.), après avoir été élus (régionaux, municipaux) et responsables du parti Les Verts, nous entendons contribuer à l’avancée des idées et des projets écologistes.

Penser et agir, globalement et localement, telle est la devise de notre blog écolo,  Vert et ouvert, militant et d’éducation populaire, libre, bagnoletais, intercommunal et planétaire.

Hélène Zanier et Pierre Mathon

Recherche

En Vert et avec tous !

Vous pouvez compter sur 

Pierre MATHON
et toute l'équipe de
BAGNOLET EN VERT


* pour l’environnement et le développement durable, 
* pour la démocratie, la citoyenneté et la laïcité,
 
* pour la solidarité et l’égalité des droits, 
* pour l’école, l’éducation et la culture, 
* pour un urbanisme de qualité

 
En Vert et avec tous                                            

AGENDA

BONNE ANNEE 2015 !

 

Mardi 3 février à 20h30 conseil de quartier de la Dhuys à l'école Joliot-Curie

 

Mercredi 4 février à 19h atelier participatif sur la ZAC Benoit Hure : les espaces extérieurs  et l'occupation de la mairie historique

 

Jeudi 5 février 19h30 salle P et M Curie conseil de quartier des Malassis

 

PETITIONS

Réaction aux propos intégristes d'un élu de la majorité municipale de Bagnolet : pour le droit des femmes à disposer de leur corps

https://secure.avaaz.org/fr/petition/Le_maire_de_Bagnolet_defense_du_droit_des_femmes_a_disposer_de_leur_corps/?sMpnibb

 

« Monsieur le Maire de Bagnolet: Nous vous appelons à créer une maison de quartier et citoyenne dans le quartier de la Dhuys»

http://www.avaaz.org/fr/petition/Monsieur_le_Maire_de_Bagnolet_Nous_vous_appelons_a_creer_une_maison_de_quartier_et_citoyenne/?tUmsDgb

 

Pour que cesse l'acharnement juridique contre la confédération paysanne
 
http://www.cyberacteurs.org/cyberactions/stop-acharnement-conf-865.html

 



 

 

 

 

 

 

 


 

7 décembre 2016 3 07 /12 /décembre /2016 17:44
Cinq questions et réponses sur le pic de pollution en Ile-de-France

La circulation alternée sera reconduite à Paris et dans 22 communes de la petite couronne, en raison de la persistance de la pollution aux particules fines et au dioxyde d'azote. Nous avons pris cet excellent article de Libération.fr du 6 décembre pour mieux comprendre ensemble :

« Cinq questions sur le pic de pollution en Ile-de-France

Depuis une semaine, l’Ile-de-France subit un épisode de pollution tel que, pour la quatrième fois en vingt ans, la circulation alternée a été mise en place à Paris et en proche banlieue. Seuil d’alerte, matières microscopiques en suspension dans l’air, conditions anticycloniques… Tout sur ce pic de pollution. 

1- Qu’est-ce que le seuil d’alerte ? 

Selon le ministère de l’Environnement, c’est le «niveau au-delà duquel une exposition de courte durée présente un risque pour la santé de l’ensemble de la population ou de dégradation de l’environnement, justifiant l’intervention de mesures d’urgence». Il est franchi lorsque la concentration de particules fines dans l’air dépasse 80 microgrammes par m3, comme c’est le cas depuis deux jours, le chiffre ayant grimpé dans l’agglomération de Paris à 90 aujourd’hui. C’est à Paris mais surtout en Seine-Saint-Denis, dans les Hauts-de-Seine et dans le Val-d’Oise que la concentration est la plus forte. 

«La France a établi le seuil d’alerte à 80 microgrammes pour être en conformité avec les recommandations de l’Organisation mondiale de la santé», explique-t-on à Airparif, l’organisme chargé de surveiller la qualité de l’air à Paris.

2- À quoi est dû le pic actuel ?

«C’est un épisode hivernal finalement assez classique, même si ça n’atteint pas souvent ce niveau», explique-t-on à Airparif. Au trafic routier s’ajoutent les émissions causées par le chauffage, notamment à bois. Autre facteur aggravant, des «conditions anticycloniques». Pour faire simple : la météo ne permet pas de disperser la pollution. Ni dispersion horizontale, avec l’absence de vent, ni dispersion verticale, à cause de la température. «Pendant la nuit, l’air au sol refroidit, or l’air froid est plus lourd que l’air chaud, on se retrouve donc avec des masses d’air (polluées) bloquées au sol. Comme une cloche», explique Airparif. 

3- Quels sont les principaux polluants ? 

Les particules fines. Bien, bien plus petites que l’épaisseur d’un cheveu, elles sont naturellement présentes dans l’environnement, mais aussi générées par certaines activités humaines comme la construction, la combustion de bois ou de carburant et les vapeurs industrielles. Ce sont ces matières microscopiques en suspension dans l’air qui, en ville, noircissent les façades des immeubles. L’Agence européenne de l’environnement les considère comme le «polluant atmosphérique le plus nocif pour la santé humaine en Europe»

Le dioxyde d’azote. Il se forme principalement lors des processus de combustion dans les moteurs de voitures ou bien dans les centrales électriques. Très lié aux transports, il touche fortement les villes, et est émis en plus grande quantité encore par les moteurs diesel.

On retrouve aussi, pêle-mêle, du dioxyde de soufre, issu de la combustion du charbon et du pétrole, ou de l’ammoniac, lié aux émissions de l’agriculture, et de l’ozone, gaz corrosif issu des réactions, sous l’effet du soleil, entre plusieurs polluants. 

4- Quelles conséquences sur la santé ? 

Les particules les plus petites pénètrent dans les ramifications des voies respiratoires, mais aussi le sang. Elles peuvent générer de l’asthme, des allergies, des maladies respiratoires ou cardio-vasculaires et des cancers.

Mais, en réalité, plus que les pics, c’est la pollution chronique qui est délétère. Au total, 1 décès sur 9 dans le monde est lié à la pollution atmosphérique, selon l’OMS. En France, elle est responsable chaque année de 42 000 morts prématurées.

5- La France, mauvaise élève ? 

En 2011, Bruxelles a ouvert une procédure contre la France devant la Cour de justice européenne en raison des dépassements fréquents du seuil d’information (avant le seuil d’alerte) déclenché quand plus de 50 microgrammes de particules fines évoluent dans un mètre cube d’air. La Commission européenne estimait ainsi en 2014 que la France n’avait «pas adopté les mesures qui auraient dû être appliquées depuis 2005 pour protéger la santé de ses citoyens»

La réglementation française, issue du Code de l’environnement, est en effet un brin laxiste. Quand l’OMS estime qu’une personne ne devrait pas être exposée à un seuil supérieur à 50 microgrammes plus de trois jours par an, la France elle, juge qu’il ne faut pas dépasser ce chiffre plus de 35 jours par an. Dix fois plus donc. »

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Bagnolet en Vert - dans Pollution de l'air - Airparif
commenter cet article

commentaires