Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Bagnolet en Vert- L'Ecologie à Bagnolet
  • : Ce blog de Bagnolet en Vert- L'Ecologie à Bagnolet est à votre disposition pour vous informer quotidiennement de l'écologie politique et du travail de Pierre MATHON et d'Hélène ZANIER et de leurs amis.
  • Contact

L'éditorial du blog

planete_bleur_belle_fond_vert.jpg                                                           

Ce blog «Bagnolet en Vert» est le blog d’Hélène Zanier, de Pierre Mathon et de leurs amiEs. Aujourd’hui militantEs associati -fs –ves (à « Bagnolet Ecologie » et Environnement 93, Jardins partagés, « l’Association des Bagnoletais contre la Dette », Romeurope, RESF, Russie-Libertés, Murs-À-Pêches, etc.), après avoir été élus (régionaux, municipaux) et responsables du parti Les Verts, nous entendons contribuer à l’avancée des idées et des projets écologistes.

Penser et agir, globalement et localement, telle est la devise de notre blog écolo,  Vert et ouvert, militant et d’éducation populaire, libre, bagnoletais, intercommunal et planétaire.

Hélène Zanier et Pierre Mathon

Recherche

En Vert et avec tous !

Vous pouvez compter sur 

Pierre MATHON
et toute l'équipe de
BAGNOLET EN VERT


* pour l’environnement et le développement durable, 
* pour la démocratie, la citoyenneté et la laïcité,
 
* pour la solidarité et l’égalité des droits, 
* pour l’école, l’éducation et la culture, 
* pour un urbanisme de qualité

 
En Vert et avec tous                                            

AGENDA

BONNE ANNEE 2015 !

 

Mardi 3 février à 20h30 conseil de quartier de la Dhuys à l'école Joliot-Curie

 

Mercredi 4 février à 19h atelier participatif sur la ZAC Benoit Hure : les espaces extérieurs  et l'occupation de la mairie historique

 

Jeudi 5 février 19h30 salle P et M Curie conseil de quartier des Malassis

 

PETITIONS

Réaction aux propos intégristes d'un élu de la majorité municipale de Bagnolet : pour le droit des femmes à disposer de leur corps

https://secure.avaaz.org/fr/petition/Le_maire_de_Bagnolet_defense_du_droit_des_femmes_a_disposer_de_leur_corps/?sMpnibb

 

« Monsieur le Maire de Bagnolet: Nous vous appelons à créer une maison de quartier et citoyenne dans le quartier de la Dhuys»

http://www.avaaz.org/fr/petition/Monsieur_le_Maire_de_Bagnolet_Nous_vous_appelons_a_creer_une_maison_de_quartier_et_citoyenne/?tUmsDgb

 

Pour que cesse l'acharnement juridique contre la confédération paysanne
 
http://www.cyberacteurs.org/cyberactions/stop-acharnement-conf-865.html

 



 

 

 

 

 

 

 


 

27 avril 2016 3 27 /04 /avril /2016 12:38
La pétition associative de Romainville et la réponse de la maire bétonneuse : dans Le Parisien

Le Parisien93 de ce jour mercredi 27 avril rend compte de la déclaration-pétition inter-associative de Romainville contre le bétonnage - sans même une vision d’ensemble -de la commune. Il en rend compte … puis donne la parole à la maire bétonneuse, de plus en plus isolée :


« Une pétition contre l’inflation des projets immobiliers à Romainville

par Aurélie Lebelle

Les espaces de vente temporaires et les affiches des promoteurs immobiliers jalonnent les avenues de Romainville. Ça et là, les pelleteuses s’attèlent à transformer un bout de terrain, un immeuble coquet sort déjà de terre, on peaufine les parties communes d’une nouvelle résidence… Et ça agace !

Quatre associations de riverains — Romainville Sud, Romainville-sur-Argile, Patrimoine et environnement et l’Association de Sauvegarde du Village Romainvillois — ainsi qu’Environnement 93 ont envoyé une lettre ouverte à la maire (DVG) de Romainville, Corinne Valls, pour dénoncer cette urbanisation « sans queue ni tête » selon eux dans la première ville bâtisseuse de France.


Et demander un moratoire sur tous les projets urbains de la commune.

Pas assez dans « l’esprit village »
« La concertation avec les habitants est inexistante, dénonce un membre de Romainville-Sud. Aujourd’hui, on a l’impression que les constructions se font à marche forcée et qu’il n’y a aucune vision d’ensemble. » Selon ces habitants, les projets qui sortent de terre dans la plupart des quartiers de la ville ne leur correspondent pas : pas assez dans l’esprit « village » qui caractérise Romainville, trop dense et trop haut pour un coin pavillonnaire, trop « carton-pâte », trop vite édifié, pas assez à l’écoute… Selon eux, les réunions organisées par la mairie, en amont des projets, seraient en réalité des « réunions d’information où tout est déjà ficelé ».

« On a l’impression qu’il n’y a pas de fil rouge »
« Il n’est pas question pour nous de remettre en question la densification de la ville et le fait qu’il faut évidemment accueillir de nouveaux habitants », poursuit une riveraine de l’association de Sauvegarde du village romainvillois. « Mais on aimerait une réflexion intelligente sur la circulation en ville, les espaces verts de demain. Là, on a l’impression qu’il n’y a pas de fil rouge, qu’on ne veut rien dire à travers les projets urbains. »

(Si, malheureusement, il y a « un fil rouge », celui de la mise en coupe réglée de la commune par les promoteurs-bétonneurs. Ndlr)

Déjà, leurs revendications ont fait mouche sur le marché de la ville où leur pétition a récolté 150 signatures en deux heures. La maire considère qu’ils ne représentent qu’une infime partie de la population (lire ci-dessous). Eux espèrent fédérer encore d’autres associations de la ville et de nombreux habitants pour obtenir davantage l’écoute de la municipalité.

Corinne Valls : « Notre objectif est d’atteindre 30 000 habitants à l’horizon 2030 »

Des associations de riverains dénoncent le fait que Romainville soit la première ville bâtisseuse de France, sans qu’il y ait de réflexion urbanistique globale sur les projets. Que leur répondez-vous ?

Corinne Valls. Au début des années 2000, la ville perdait des habitants alors que les communes voisines attiraient de nouvelles populations. Nous étions passés de plus de 26 000 habitants en 1975 à 23 700 en 1999. Romainville était d’ailleurs surnommée « la belle endormie ». Elle avait tout — une taille humaine, un paysage, une histoire loin des stigmatisations liées au département… — mais les gens partaient. Nous avons donc voulu relancer une dynamique urbaine avec pour objectif d’atteindre 30 000 habitants à l’horizon 2030.

Quel est le fil rouge de toutes les constructions prévues pour accueillir ces populations ?

Notre fil rouge, c’est la mixité sociale et territoriale. Nous voulions faire partir les marchands de sommeil tout en conservant nos 50 % de logements sociaux.

Comprenez-vous les habitants lorsqu’ils signifient qu’ils ne sont pas assez écoutés par la ville ?

Ces associations ne représentent qu’une infime partie des habitants. Nos ateliers urbains permettent d’établir une discussion : nous proposons des choses, il peut y avoir des aménagements, mais on ne peut pas dire amen à tout.

Propos recueillis par A.L. »
« Amen ! »

Et voilà comment une maire a transformé en quelques années la commune qu’elle gère en chasse gardée des promoteurs.

À suivre.

P
ierre Mathon

Partager cet article

Repost 0
Published by Bagnolet en Vert - dans Romainville
commenter cet article

commentaires

Lovelo 29/04/2016 23:24

Bétonnage, surdensification, villes livrees aux promoteurs, associations et regroupements de riverains, ce n'est pas qu'a Romainville, c'est ce qui se passe avec plus ou moins d'intensite un peu partout, cela lie a la disparition de toute politique d'amenagement du territoire.

Bagnolet en Vert 30/04/2016 08:07

Exact !